Envoi journée du 7 juin 2015 rassemblement des 6e du doyenné à Maromme

Chers jeunes, chers parents chers accompagnateurs.

Ce que vous avez vécu ensemble dans vos paroisses et dans le doyenné depuis le début de l’année scolaire 2014-2015, c’est une première pour les jeunes catholiques de votre âge. Car beaucoup de paroisses et l’archevêque en premier regardent avec attention ce qui se vit ici. En effet, depuis le 23 novembre 2014, lors de la messe du Christ Roi, dans les 7 paroisses, vous avez reçu le chèche de votre appartenance comme jeunes chrétiens du doyenné Rouen Ouest.

Nous avons voulu vous redire par ce symbole, que vous ne pouviez être chrétien tout seul et que la profession de foi qui demeure une grande fête pour la paroisse comme pour vos familles ne peut être considérée comme la fin d’un chemin, mais une étape et même un tremplin vers le sacrement de la confirmation.

C’est pourquoi aujourd’hui, vous tous qui venez de vivre votre retraite en paroisse pour partager approfondir et redécouvrir le mystère de la foi « Je crois en Dieu Père, Fils et Saint Esprit et en l’Eglise » .Vous vous êtes rassemblés aujourd’hui pour dire la force de croire ensemble

Proclamer sa foi, c’est dire son amour en Jésus et en son Eglise.

Proclamer sa foi, ce n’est pas forcément tout comprendre, tout saisir, ce n’est pas attendre des preuves. C’est faire confiance, c’est témoigner de son amitié avec Jésus, car Dieu vous parle comme à des amis.

Vous n’avez pas attendu aujourd’hui et vous n’attendrez pas octobre pour proclamer votre foi. Ce matin vous avez proclamé votre foi, comme lors de votre retraite et à chaque fois que vous participez à la messe en paroisse. En septembre ou en octobre, vous la proclamerez d’une façon plus solennelle en portant le vêtement blanc (l’aube) et le cierge qui rappelleront la foi de votre baptême. Le jour de votre profession vous direz « je suis d’accord avec le baptême que m’ont donné mes parents » et vous pourrez interpeller vos parrains marraines en leur disant « Rappelles toi, que c’est toi qui m’a revêtu de ce vêtement blanc et qui a porté pour moi ce cierge, le jour de mon baptême »

Vous êtes sur un chemin. En célébrant la profession de foi à la rentrée prochaine nous voulons vous dire « N’ayez pas peur d’avancer, n’ayez pas peur d’aller à la rencontre de vos ainés de 14- 15 ans et plus et qui seront confirmés au printemps 2016. Continuer la route avec eux » Rappelez-vous le témoignage d’Arthur.

Et vous Parents ! Ne brisez pas l’élan de générosité et de foi de vos enfants. Est ce qu’on peut dire que toute éducation s’arrête à 12 ans ? Non ! A plus forte raison l’éducation de la foi. La vie en paroisse, en mouvement en aumônerie n’est pas une activité au même titre qu’une séance de sport, de musique, de théâtre qui sont de fait, en complément avec l’école indispensables au développement intellectuel, physique et moral de vos enfants

La vie des jeunes en aumônerie, en mouvement d’Eglise, c’est l’école du sens de la vie, ou l’on apprend à parler de soi avec les autres, sens du service, sens du partage et de la responsabilité, sens du vivre ensemble, et avoir pour guide l’Evangile.

La vie en paroisse en communauté, c’est prier ensemble, agir ensemble, aller en pèlerinage ensemble, animer des messes ensemble, vivre des week end ensemble, participer à des actions de solidarité et à des fêtes ensemble.

Combien de jeunes souffrent de ne pas communiquer et se replient sur eux-mêmes ou se laissent influencer. Communiquer derrière un écran c’est efficace, mais ça ne remplacera jamais une vraie rencontre. Combien de jeunes n’ont pas de vrais amis, parce qu’ils manquent de lieux pour partager avec des jeunes de leur âge et des adultes sur le sens de la vie et de leur foi. Beaucoup de jeunes sont en quête spirituelle et prennent des chemins détournés vers des sectes, parce qu’elles promettent la facilité, d’autres vont vers des courants très radicaux.

Avec les accompagnateurs des adultes qui demandent le baptême, je peux vous dire combien sont ceux qui ont dit n’avoir pas pu saisir la chance de grandir dans la foi avec leur communauté

Vous entendez et vous entendrez aussi des camarades vous dire « tu crois encore à tout ça » je sais, que de témoigner de sa foi n’est pas facile, on n’a pas toujours les mots pour dire ce qu’on ressent, je le sais et nous le savons, car nous avons été jeune un peu avant vous. Mais sachez que la plupart de ces jeunes qui peuvent se moquer de la foi aujourd’hui, seront dans les 10 ou 15 ans qui viennent, les premiers à demander de se marier à l’église…

Chers jeunes, chers parents, sachez qu’à tout âge, l’Eglise est là et sera toujours là pour vous accompagner et vivre avec vous la joie de l’Evangile.

L’Eglise doit s’organiser et évoluer en fonction de son temps, de ses forces. C’est ce que nous vivons dans le doyenné. Ce n’est pas le nombre qui compte c’est la qualité de ce que nous sommes qui est important. Par votre baptême, vous êtes « le sel de la terre ». Il suffit de quelque cristaux de sel pour que le potage soit bon et que les saveurs soient bien relevées. Vous êtes 80 aujourd’hui, c’est impressionnant ! Mais qu’est-ce que ce nombre par rapport à toutes les 6e des communes du doyenné ? Soyez ce sel qui apporte de la saveur auprès de vos camarades.

Vous êtes ce sel et vous serez ce sel, le jour ou devant votre famille, vous direz avec vos mots et les mots de l’Eglise votre attachement à Jésus. N’ayez pas peur de ce que vous êtes et soyez fier de croire.

Merci chers jeunes et chers parents pour votre confiance envers vos prêtres et les accompagnateurs des jeunes du doyenné. Merci de nous confier vos enfants.

Père Jacques Simon.